Main Gauche, 2021

Art textile réalisé le 18 juillet 2021 en réaction aux récentes découvertes de cimetières dans des pensionnats autochtones canadiens.

Inspirations de départ: chanson «De la main gauche» de Danielle Messia (1982) et la main gauche qui a été volée en septembre 2019 du «Mât totémique des pensionnats» de Charles Joseph (2016).

Matériaux: chandail à manches courtes provenant d'une marque populaire et tissu orange.


On nous rappelle souvent que les histoires ne sont jamais tout à fait aussi simples qu'on le souhaite... qu'elles ne sont ni tout à fait noires, ni tout à fait blanches. Or, se peut-il que les zones grises de notre mémoire collective ne se trouvent pas dans le «droit fil», mais plutôt dans les chaînes et les trames du tissu qu'on regarde? Comment peut-on bâtir ensemble une société viable s'il n'y a point de regrets, ou alors, s'il y en a trop? Comment prendre conscience de nos blessures collectives profondes sans qu'elles ne nous rendent encore plus vulnérables, fragiles, que nous le sommes en présence de l'Autre?

Au Canada, la découverte de plusieurs sépultures d'enfants autochtones sur le site d'anciens pensionnats pourrait dès lors relever cette ambiguïté du «droit fil» de notre histoire, et l'importance capitale de recoudre les torts du passé en vue de laisser plus de place à l'Autre de s'exprimer sur ce chandail terne et qui fait office de mémoires collectives...

Galerie de projets